Accueil > Article

Les Insus - Arena - 07.11.2016Image (2016)

Date et lieu :

L’Arena, Brest – 7 novembre 2016

Live report :

A guichet fermé mais à chakras ouverts, Les Insus ont bougé plus de 5 000 brestôas. Pas la peine de cacher que quelques crânes dégarnis ou légèrement blanchis – on appelle ça la maturité je présume… - se sont bousculés aux portes de l’Arena pour apercevoir la reformation presque exhaustive (Corine ? chut, omerta !).

Le temps n’a pas le même impact sur les gens. Jean-Louis est frais, sautillant, Louis est drôle et relax, Kolinka est comme un gamin, il respire, il crache (beaucoup !), il balance des valises de baguettes en l’air. Bref, Les Insus arrivent pied au plancher et mains sur le manche pour deux heures de riffs juvéniles qui pilent les tympans mais, bordel, quelle énergie ! Qui a dit vieux ? Rien n’est perdu, ni la voix d’Aubert, ni les solis furax de Bertignac, ni la frappe lourde mais technique de Richard, bien épaulés par Aleksander Angelov, discret bassiste.

La première salve est foudroyante, « Crache Ton Venin », « Hygiaphone », « Dans Ton Lit », « Fait Divers », les guibolles s’emballent, le air-guitar est de mise dans le public chauffé à blanc. Bien sûr, ce répertoire est presque (trop) connu sur le bout des doigts, on en aura bouffé dans le mariage à tata, dans la boîte du Mélo à Guip’ (hein ?), dans les booms de gosses… mais il n’empêche, live, c’est bestial. Quelques jeux de lumière épurés en fond, deux-trois amplis qui traînent pour les guitounes, c’est surtout des camtars de hits que Les Insus ont débarqués : « Argent Trop Cher » explose toujours les sens, « La Bombe Humaine » résonne malheureusement trop de nos jours, « Cendrillon » n’a rien du conte de fée et Bertignac y triture la SG. Au coin du feu, formation resserrée, le groupe se mue en trio acoustique pour deux chansons (« Le Silence » et « Oublie Ca ») magistralement interprétées entre potos, heureux et sincères. A n’en pas douter, les deux frangins se sont manqués durant toutes ses années. Un peu plus loin, pour clôturer définitivement les débats (ici les sondages ne se seraient pas trumpés…), Les Insus évoquent comme prémices « New York Avec Toi » et convoquent, s’il vous plait, « Un Autre Monde » dans une version survoltée.

Dernières cartouches pour deux rappels, « Ca (C’est Vraiment Toi) » ou encore « Tu Vas Me Manquer » et les étoiles mythiques du rock hexagonale, jeunes sexagénaires, tirent leur révérences. High voltage rock & roll.

Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Heavy MetaHangMowingHamburg DemonstrationsHardwired... To SelfdestructGameshowSea Of NoiseHead Carrier

DERNIERS AJOUTS


Elysee Montmartre - 23.01.2017Stereolux - 18.11.2016Arena - 07.11.2016Festival Insolent 2016La Carene - 23.10.2016Foals, Massive Attack, Last Shadow Puppets, ...Nuits de Fourvière - 07.07.2016Rock Werchter - 03.07.2016

ALEATOIRES


PréliminairesHand.Cannot.EraseLa Carene - 25.03.2015Go Tell Fire To The MountainIt's Five O'Clock SoUn Monde MerveilleuxIVAha Shake Heartbreak

SORTIES DU MOIS


ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

ROCKLEGENDS SOUTIENT


Hellfest

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration