Accueil > Article

Baxter Dury - La Carene - 23.10.2016Image (2016)

Date et lieu :

La Carène (Le Club), Brest – 23 octobre 2016

Live Report :

Drôle d’oiseau que ce Baxter Dury. Un anglais comme on les aime avec du sex-appeal, légèrement pince-sans-rire, perché mais pas trop, cool avec des faux-airs désinvoltes. Après avoir sorti son très bon quatrième album It’s A Pleasure (qui remonte déjà à 2014), Baxter Dury avait déjà arpenté la France avec son backing band. Ce coup-ci, l’anglais revient pour une mini-tournée de 5 dates en France, intitulée sobrement On His Own, dans son plus simple appareil avec Fabienne Débarre (du groupe We Were Evergreen) à ses côtés.

Le concept était casse-gueule mais l’heure bien choisie. 18 heures, apéro sur le port, un bon paquet de brestois sont venus partager une mousse sous les lumières colorées de La Carène (salle du Club, environ 300 places…). D’autant que le dandy anglais, assez taiseux, n’hésite pas de temps à autres à prendre le micro avec un certain humour flegmatique et décalé, bière à la main. Tout porte à croire que si Miossec était Cockney, il pourrait ressembler à ce type. Bref.

Donc, casse-gueule je disais. Juste deux claviers (merde !), un machin vintage (qui ressemble vaguement à un Rhodes de loin mais qui n’en est pas un...) et un synthé eighties bourré d’effets en tout genre, un paquet de samples et deux voix qui s’emmêlent : la voix gravement nonchalante de Baxter Dury et le joli chœur de Fabienne Débarre. Durant plus d’une heure, le binôme va monter son groove organique bien pensé autour de sa collection classieuse (« Trellic », « Picnic On The Edge », « Palm Trees », « Pleasure », « Claire »…) jusqu’au lâché final sur « Cocaine Man ». De temps à autres, le sourire complice de Fabienne montre que Baxter barre un peu en couille... et ça fait du bien. Deux chansons en rappel dont une qu’ils jouent pour l’une des premières fois, et c'est plié. Ça aura pu virer à la soupe eighties, le potentiel pour s’emmerder royalement était aussi assez énorme mais au final, Baxter a séduit et pas une minute n’a semblé trop longue. Bien au contraire.

Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Amor FatiDätcha MandalaColoresLotta Sea LiceAs You WereProphets Of RageConcrete And GoldColossus

DERNIERS AJOUTS


Interview - 13.12.2017AccorHotels Arena - 03.12.2017Cabaret Vauban - 29.11.2017La Carene - 22.11.2017Black Sheep - 18.11.2017Epicerie Moderne - 17.11.2017Avel Vor - 11.11.2017U Arena - 22.10.2017

ALEATOIRES


Romance At Short NoticeSign O' The TimeShowtimeDynamiteInterview - 19.12.2009Interview - 14.08.2011Icky ThumpAvel Vor 17.11.2007

SORTIES DU MOIS


12 janvier 2018

Black Rebel Motorcycle Cub – Wrong Creatures

Shame – Songs Of Praise

Panda Bear – A Day With the Homies EP

 

19 janvier 2018

The Go! Team – Semicircle

tUnE-yArDs – I can feel you creep into my private life

The Limiñanas – Twisting the Shadow People

Porches – The House

Strand of Oaks – Harder Love 12-Inch

They Might Be Giants – I Like Fun

 

26 janvier 2018

Django Django – Marble Skies

No Age – Snares Like A Haircut

Calexico – The Thread That Keeps Us

Turin Brakes – Invisible Storm

Nils Frahm – All Melody

Ty Segall – Freedom’s Goblin

Field Music – Open Here

 

2 février 2018

Hookworms – Microshift

The Soft Moon – Criminal

WHY? – Moh Lehan Expanded

 

9 février 2018

Son Lux – Brighter Wounds

Franz Ferdinand – Always Ascending

The Wombats – Beautiful People Will Ruin Your Life

Palm – Rock Island

 

17 février

Belle and Sebastian – How to Solve Our Human Problems (ep Box Set)

Ought – Room Inside the World

The Orielles – Silver Dollar Moment

Loma – Loma

Marlon Williams – Make Way For Love

Robert Earl Thomas (Widowspeak) – Another Age

ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration