Accueil > Article

The Rolling Stones - Get Yer Ya-Ya's Out Image (1970)Incontournable

Pistes:

1. Jumpin' Jack Flash
2. Carol
3. Stray Cat Blues
4. Love in Vain
5. Midnight Rambler
6. Sympathy for the Devil
7. Live with Me
8. Little Queenie
9. Honky Tonk Women
10. Street Fighting Man


Musiciens:

Mick Jagger (chant, harmonica) - Keith Richards (guitare) - Mick Taylor (guitare) - Bill Wyman (basse) - Charlie Watts (batterie)

Critique:

Get Yer Ya Ya's Out... un album live aussi mythique par son contenu que par son contexte. En 1969, les Rolling Stones ont déjà, à leur actif, un nombre impressionnant d'albums grandioses et passionnants. Les deux derniers en date sont d'ailleurs presque les meilleurs, avec Beggars Banquet et Let It Bleed. La même année, le groupe fait un retour remarqué sur scène. Ils sont décrits comme violents, provocateurs, leur image les a d'ailleurs écartés d'office des tablettes des organisateurs de Woodstock.

Séparés depuis peu de leur emblématique guitariste Brian Jones, remplacé par Mick Taylor, les Stones apprendront son décès, retrouvé noyé dans sa piscine durant l'été 69. Le groupe fait une grosse tournée américaine, cette année-là, qu'ils souhaitent ponctuer par un concert gratuit, qui se joue à Altamont. Des violences éclatents entre le service d'ordre (Hell's Angels) et le public. Un spectateur noir décèdera notamment de coups de poignards, après avoir lui-même sorti une arme.

Get Yer Ya Ya's Out retrace cette tournée américaine avec, notamment, des extraits des concerts donnés au Madison Square Garden et à Altamont. Considéré depuis longtemps comme l'un des plus grands lives de rock, le disque contient des morceaux mythiques comme le single "Jumpin' Jack Flash", "Honky Tonk Women" (plus violent, moins country qu'en studio), "Street Fighting Man" et l'excellente et groovy "Sympathy For The Devil" (et ses interminables solos). Les Stones, également très bluesy, s'en prennent au répertoire de Chuck Berry ("Carol") ou Robert Johnson ("Love In Vain"). Les anglais sonnent très sauvages, effectivement violent, presque garage et définitivement blues. A noter que le live a très peu été retouché, ce qui lui confère une réelle authenticité. Les Stones sur scène en 69, c'était quoi? Du pur rock n' roll... comme jamais!

Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Boarding House ReachL'OiseleurFrancis TroubleRare BirdsThe End Of The F***ing WorldWP2Little Dark AgeAmour Chien Fou

DERNIERS AJOUTS


La Carene - 17.04.2018La Carčne - 14.04.2018Le Rocher De Palmer - 29.03.2018The Bowery BallroomLa Carene - 17.02.2018Interview - 29.11.2017Interview - 13.12.2017AccorHotels Arena - 03.12.2017

ALEATOIRES


Following SeaIt's A PleasureLa Cité - 30.09.201119 77PornographyZenith de Paris - 30.09.2014Interview - 30.03.2016Electric Chubbyland

SORTIES DU MOIS


12 janvier 2018

Black Rebel Motorcycle Cub – Wrong Creatures

Shame – Songs Of Praise

Panda Bear – A Day With the Homies EP

 

19 janvier 2018

The Go! Team – Semicircle

tUnE-yArDs – I can feel you creep into my private life

The Limiñanas – Twisting the Shadow People

Porches – The House

Strand of Oaks – Harder Love 12-Inch

They Might Be Giants – I Like Fun

 

26 janvier 2018

Django Django – Marble Skies

No Age – Snares Like A Haircut

Calexico – The Thread That Keeps Us

Turin Brakes – Invisible Storm

Nils Frahm – All Melody

Ty Segall – Freedom’s Goblin

Field Music – Open Here

 

2 février 2018

Hookworms – Microshift

The Soft Moon – Criminal

WHY? – Moh Lehan Expanded

 

9 février 2018

Son Lux – Brighter Wounds

Franz Ferdinand – Always Ascending

The Wombats – Beautiful People Will Ruin Your Life

Palm – Rock Island

 

17 février

Belle and Sebastian – How to Solve Our Human Problems (ep Box Set)

Ought – Room Inside the World

The Orielles – Silver Dollar Moment

Loma – Loma

Marlon Williams – Make Way For Love

Robert Earl Thomas (Widowspeak) – Another Age

ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration