Accueil > Article

Nada Surf - Festival Polyrock - 04.10.2008Image (2008)


Crédit photo :

Doudou

Nada Surf au Festival Polyrock

Date et lieu :

Festival Polyrock, Salle Saint Ernel - Landerneau - 04.10.2008











Commentaires :

Très populaire dans l'hexagone et francophile jusqu'au bout des cordes, Nada Surf en pleine tournée Européenne passait par le Festival Polyrock de Landerneau (près de Brest), trois jours avant d'envahir l'Olympia. A l'affiche du festival, ce soir là, La Phaze, Hilight Tribe, Le Peuple de l'Herbe et Nada Surf.

Après le passage assez pêchu mais peu original de La Phaze, le trio New Yorkais entre en scène, accompagné de leur co-producteur Louis Lino aux claviers. Malgré une salle peu prédisposée à l'acoustique d'un concert (le son souffre de résonnances pas forcément bienvenues), l'arrivée de Nada Surf est marquée par un son assez clair et massif. La salle est maintenant comble (environ 2000 festivaliers) et l'accueil chaleureux pour des New Yorkais toujours sourire aux lèvres.

Si beaucoup connaissent Nada Surf pour l'inévitable « Popular », le trio a démontré au fil de ses trois derniers albums en date (Let Go, A Weight Is A Gift et Lucky) une véritable aptitude à composer des titres pop aux mélodies immédiates et dont la simplicité n'a d'égal que la luminosité. Pour ceux qui pouvaient donc croire à un set lisse et sans surprise, Nada Surf, après plus de 15 ans d'existence, a répondu présent sur tous les tableaux. Pendant près d'une heure et demi, les américains alternent sans faute de goût quelques unes des perles, principalement issues de leurs trois derniers disques. Pop mélodieuse et raffinée (« Inside Of Love », « See These Bones », « Concrete Bed », « What Is Your Secret »), pop hypnotique et sidérale (« Killian's Red », « Treading Water » …) et power pop-rock (« High Speed Soul », « No QuickFix », « Happy Kid », « Whose Authority »…), tout y est pour enlever le public certes hétéroclite (ado, rastas, junkies, fans, …) mais à priori convaincu. Sans rancune ni complexe, Nada Surf dépoussière quelques vieux titres couillus avant de faire sonner « Popular » dont ils confirment « avoir toujours autant de plaisir à le jouer ». Ca c'est bon !

Matthew Caws impressionne par la netteté et la régularité de sa voix, parfois soutenue par les choeurs de Daniel Lorca, le bassiste posé sur sa chaise (peut-être blessé à la jambe ?), clope au bec. Ira Elliot donne l'impulsion et le coup de fouet ad hoc derrière les fûts… putain d'batteur.

Le rappel du groupe confirme une setlist de goût et parfaitement maîtrisée… La brillantissime « Blonde On Blonde » introduit le rappel, toute en subtilité. Une version enflammée du single « Always Love » incendie le public qui finira par s'égosiller sur l'ultime titre, « Fuck It ». Conquis, ravi et heureux. Que demande le peuple ?

Des mecs bien ces New Yorkais…

Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Amor FatiDtcha MandalaColoresLotta Sea LiceAs You WereProphets Of RageConcrete And GoldColossus

DERNIERS AJOUTS


Interview - 13.12.2017AccorHotels Arena - 03.12.2017Cabaret Vauban - 29.11.2017La Carene - 22.11.2017Black Sheep - 18.11.2017Epicerie Moderne - 17.11.2017Avel Vor - 11.11.2017U Arena - 22.10.2017

ALEATOIRES


Avel Vor - 05.12.2014Go Tell Fire To The MountainLiveMegatonnique Rock CriticBuckcherryCabaret Vauban - 31.01.2009Boy KingGrace

SORTIES DU MOIS


12 janvier 2018

Black Rebel Motorcycle Cub – Wrong Creatures

Shame – Songs Of Praise

Panda Bear – A Day With the Homies EP

 

19 janvier 2018

The Go! Team – Semicircle

tUnE-yArDs – I can feel you creep into my private life

The Limiñanas – Twisting the Shadow People

Porches – The House

Strand of Oaks – Harder Love 12-Inch

They Might Be Giants – I Like Fun

 

26 janvier 2018

Django Django – Marble Skies

No Age – Snares Like A Haircut

Calexico – The Thread That Keeps Us

Turin Brakes – Invisible Storm

Nils Frahm – All Melody

Ty Segall – Freedom’s Goblin

Field Music – Open Here

 

2 février 2018

Hookworms – Microshift

The Soft Moon – Criminal

WHY? – Moh Lehan Expanded

 

9 février 2018

Son Lux – Brighter Wounds

Franz Ferdinand – Always Ascending

The Wombats – Beautiful People Will Ruin Your Life

Palm – Rock Island

 

17 février

Belle and Sebastian – How to Solve Our Human Problems (ep Box Set)

Ought – Room Inside the World

The Orielles – Silver Dollar Moment

Loma – Loma

Marlon Williams – Make Way For Love

Robert Earl Thomas (Widowspeak) – Another Age

ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration