Accueil > Article

John Mayall - Bluesbreakers With Eric ClaptoImage (1966)

Pistes:

1. All Your Love
2. Hideaway
3. Little Girl
4. Another Man
5. Double Crossing Time
6. What'd I Say
7. Key To Love
8. Parchman Farm
9. Have You Heard
10. Ramblin' On My Mind
11. Steppin' Out
12. It Ain't Right

Musiciens :

John Mayall (chant, organ, piano, harmonica) - Eric Clapton (guitar, chant) - John McVie (basse) - Hughie Flint (batterie)

Critique:

On le surnomme le « Pape du Blues » ou encore l' « Ambassadeur du British Blues »... dans tous les cas, Mayall est l'une des figures emblématiques du blues british. Mayall est multi instrumentaliste, on ne sait pas bien s'il joue de la guitare, du piano, du clavier... en tout cas, il joue un peu de tout! Et pour couronner le tout, il est également chanteur... mais bien plus que tout ça, c'est un formidable leader, qui a toujours su bien s'entourer.
Beaucoup de grands musiciens ont voulu jouer à ses côtés, et d'autres ont réellement su trouver leur place au sein des Bluesbreakers, déjà célèbre groupe de rythm n' blues à l'époque. Peter Green, Mick Taylor, et bien sûr Eric Clapton en font partie...

C'est d'ailleurs Clapton qui s'y colle sur cet album et qui permet à Mayall de sortir un vrai monument, l'un de ses meilleurs disques. Le guitariste (qui joue sur Gibson à ce moment-là), tout droit sorti des Yardbirds, signe une excellente performance et vient ponctuer celle réalisée par les autres membres des Bluesbreakers. Du blues rock dans la plus pure tradition, entamé par « All Your Love » qui figure parmi les très bonnes performances du disque.
Clapton apporte beaucoup de profondeur à la musique de Mayall et ajoute même sa voix sur quelques morceaux. Grâce à ce disque, sorti au cours de l'année 1966, Clapton devient une vraie référence… et se voit attribuer le surnom de « God ».
La collaboration ne se poursuivra pas sur l'enregistrement suivant, Clapton ayant quitté le groupe avant même la sortie de l'album… un problème d'égo une nouvelle fois (mais Mayall, le malin, ira tout de même chercher Peter Green, futur Fleetwood Mac, pour le suivant...).

Le premier Mayall à écouter, à acheter et à garder doit être sans hésitation celui-ci!


Jean Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Boarding House ReachL'OiseleurFrancis TroubleRare BirdsThe End Of The F***ing WorldWP2Little Dark AgeAmour Chien Fou

DERNIERS AJOUTS


La Carene - 17.04.2018La Carne - 14.04.2018Le Rocher De Palmer - 29.03.2018The Bowery BallroomLa Carene - 17.02.2018Interview - 29.11.2017Interview - 13.12.2017AccorHotels Arena - 03.12.2017

ALEATOIRES


My Name Is BuddyThe Only TruthEliminatorThe End Of The F***ing WorldA Dream OutsideLysandreSupernatureFight For Your Mind

SORTIES DU MOIS


12 janvier 2018

Black Rebel Motorcycle Cub – Wrong Creatures

Shame – Songs Of Praise

Panda Bear – A Day With the Homies EP

 

19 janvier 2018

The Go! Team – Semicircle

tUnE-yArDs – I can feel you creep into my private life

The Limiñanas – Twisting the Shadow People

Porches – The House

Strand of Oaks – Harder Love 12-Inch

They Might Be Giants – I Like Fun

 

26 janvier 2018

Django Django – Marble Skies

No Age – Snares Like A Haircut

Calexico – The Thread That Keeps Us

Turin Brakes – Invisible Storm

Nils Frahm – All Melody

Ty Segall – Freedom’s Goblin

Field Music – Open Here

 

2 février 2018

Hookworms – Microshift

The Soft Moon – Criminal

WHY? – Moh Lehan Expanded

 

9 février 2018

Son Lux – Brighter Wounds

Franz Ferdinand – Always Ascending

The Wombats – Beautiful People Will Ruin Your Life

Palm – Rock Island

 

17 février

Belle and Sebastian – How to Solve Our Human Problems (ep Box Set)

Ought – Room Inside the World

The Orielles – Silver Dollar Moment

Loma – Loma

Marlon Williams – Make Way For Love

Robert Earl Thomas (Widowspeak) – Another Age

ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration