Accueil > Article

Arcade Fire - Everything NowImage (2017)

Pistes :

 

01. Everything_Now

02. Everything Now

03. Signs Of Life

04. Creature Comfort

05. Peter Pan

06. Chemistry

07. Infinite Content

08. Infinite_Content

09. Electric Blue

10. Good God Damn

11. Put Your Money On Me

12. We Don’t Deserve Love

13. Everything Now (continued)

 

Musiciens :

 

Win Butler (guitare, chant) - Régine Chassagne (batterie, chant, accordéon, piano,…) - William Butler (claviers, basse, percussions) - Timothy Kingsbury (guitare, basse) - Richard Reed Pary (organ, claviers, guitare) - …

 

Chronique :

 

Il est certainement le disque d’Arcade Fire le plus difficile, non pas à appréhender, mais à chroniquer. En quatre albums avant celui-ci, Arcade Fire avait touché au miracle de la perfection (Funerals) puis de la réinvention pratiquement à chaque album. Reflektor, dernier album en date en est le meilleur exemple : un double album au grand écart sonore, maniant l’électro-pop, le disco synthétique, la dance-tribale sur rythmiques stroboscopiques, notamment. Sans aucune concession sur la musique.

 

La réinvention permanente est un exercice périlleux dont peu de groupes parviennent à éviter les innombrables pièges. Le groupe de Win Butler et Régine Chassagne a ce don. Pourtant, Everything Now porte un fardeau : celui d’être une première stagnation dans l’évolution, une demi-déception parce que le concept est fuyard. Un hommage au disco d’Abba ? Une pop mainstream détournée ? Une électro-pop léchée ? Une ode à la joie, à la fête populaire ? Un peu de tout cela réuni certainement. Pour autant, Arcade Fire mène cette mutation avec une vraie forme de sincérité et ne cherche pas la facilité pour accéder à la popularité ultime. Grand bien lui fasse. Notez, mis à part le premier single « Everything Now », joyeux et immédiat, les single suivants « Signs Of Life » et « Creature Confort » n’ont rien des bombes radiophoniques. Ces deux singles exigent au contraire une assimilation lente et une écoute méticuleuse. Muri durant un long processus (quasiment sur un an et demi dont près de 8 mois de studio) et accompagné par Thomas Bangalter (cinquante pourcents de Daft Punk) et Steve Mackey (bassiste de Pulp) Everything Now ne souffre pas de sa production mais plutôt de quelques bases de compositions mélodiques. Aucune chanson ici n’atteint la puissance du single « Reflektor », aucune des chansons mid-tempo n’atteint l’éclat de « The Suburbs » ou « My Body Is A Cage ». Les arrangements bien ficelés masqueraient presque ce qui a fait la force d’Arcade Fire depuis sa fondation : des mélodies brillantes et un chant habité, sur le fil du rasoir, chargé d’une émotion intense. Avec suffisamment de lucidité et si l’on éclipse parfois sa discographie, Arcade Fire livre un cinquième album qui tient la route sans avaler le pavé. Un disque avec de bonnes – à défaut de grandes – chansons (« Put Your Money On Me », « Electric Blue » et les singles). Everything Now déroute simplement car pour la première fois, Arcade Fire semble jouer la carte de la facilité.

 

Note Rocklegends : 3 /5

 

Jean

SUR LE SITE


Bio Albums Lives DVD Livres Jeunes Talents Concerts Rock français

RECHERCHE


NOUVELLES SORTIES


Little Dark AgeAmour Chien FouAmor FatiDätcha MandalaColoresLotta Sea LiceAs You WereProphets Of Rage

DERNIERS AJOUTS


La Carene - 17.02.2018Interview - 29.11.2017Interview - 13.12.2017AccorHotels Arena - 03.12.2017Cabaret Vauban - 29.11.2017La Carene - 22.11.2017Black Sheep - 18.11.2017Epicerie Moderne - 17.11.2017

ALEATOIRES


A Bigger BangBlackstarLes Saisons de PassageSun StructuresHere We ComeHamburg DemonstrationsBullet In A BibleAccorHotels Arena - 03.12.2017

SORTIES DU MOIS


12 janvier 2018

Black Rebel Motorcycle Cub – Wrong Creatures

Shame – Songs Of Praise

Panda Bear – A Day With the Homies EP

 

19 janvier 2018

The Go! Team – Semicircle

tUnE-yArDs – I can feel you creep into my private life

The Limiñanas – Twisting the Shadow People

Porches – The House

Strand of Oaks – Harder Love 12-Inch

They Might Be Giants – I Like Fun

 

26 janvier 2018

Django Django – Marble Skies

No Age – Snares Like A Haircut

Calexico – The Thread That Keeps Us

Turin Brakes – Invisible Storm

Nils Frahm – All Melody

Ty Segall – Freedom’s Goblin

Field Music – Open Here

 

2 février 2018

Hookworms – Microshift

The Soft Moon – Criminal

WHY? – Moh Lehan Expanded

 

9 février 2018

Son Lux – Brighter Wounds

Franz Ferdinand – Always Ascending

The Wombats – Beautiful People Will Ruin Your Life

Palm – Rock Island

 

17 février

Belle and Sebastian – How to Solve Our Human Problems (ep Box Set)

Ought – Room Inside the World

The Orielles – Silver Dollar Moment

Loma – Loma

Marlon Williams – Make Way For Love

Robert Earl Thomas (Widowspeak) – Another Age

ENCORE PLUS DE ROCK


Facebook

Facebook - Recherche - Liens - Contacts - Administration